Témoignage Laura : Mission en maternelle

 Laura : Du 18 Septembre au 20 Novembre 2017

Me voilà rentrée en France après avoir passés deux mois magiques dans le village d’Agou-Nyogbo-Agbétiko. Cette première aventure humanitaire qui s’achève mais qui reste ancrée dans ta mémoire pour toute une vie.

Mon projet était d’épauler la tata de l’école maternelle et de proposer de nombreuses activités sportives, sensorielles et ludiques. En parallèle de cette mission, avec l’aide d’une autre volontaire et d’un membre de l’association nous avons redonné naissance à la bibliothèque du village qui n’avait pas ouvert ses portes depuis longtemps. Nous avons accueillis les enfants seulement une ou deux fois pendant notre séjour mais nous espérons que les prochain(e)s volontaires d’Agou continueront ce que nous avons commencé à entreprendre.
A peine notre mission commencé que des liens se tissent très vites entres ces petits amours et moi-même. Le simple fait de passer du temps avec eux, les voir jouer et rire me confirmait que j’avais tout gagné en venant ici. Je ne pensais pas qu’un jour j’aurais pu porter autant d’amour et d’affection à ces enfants mais si… comme quoi il ne faut jamais dire jamais! Un lien très fort s’est créé plus particulièrement avec deux enfants que j’ai décidé de parrainer pour la rentrée scolaire 2018.
Hors mission, les responsables qui vous accueillent sont des personnes exceptionnelles, et jamais je n’aurais pensé en venant ici que j’aurais pu nouer de tels liens d’amitiés. Je pense que le plus dur pour moi a été de quitter ce village, ces enfants, et toutes ces magnifiques rencontres. Leurs regards, leurs façons -d’être, leur bienveillance… En faite une expérience comme celle –ci elle est inexplicable et pourras jamais parfaitement être raconté alors c’est simple je vous conseille tout simplement de la vivre. Milles mercis à l’association Afrique Positive. On est ensemble et jamais je ne pourrais vous oubliés et oublier cette aventure…Akpé kaka !!!!! Mon corps est ici, mais mon âme, mes espoirs et mon cœur sont ailleurs. 

Pour découvrir d’autres témoignages, cliquez ici